Skip to main content

Die Geheimsymbole der Alchymie, Arzneikunde und Astrologie des Mittelalters..

The Herzogin Anna Amalia Library (Weimar - Germany) owns a very curious book..

This post is about the book entitled: Die Geheimsymbole der Alchymie, Arzneikunde und Astrologie des Mittelalters : eine Zusammenstellung der von den Mystikern und Alchymisten gebrauchten geheimen Zeichenschrift, nebst einem kurzgefaßten geheimwissenschaftlichen Lexikon (The secret symbols of alchemy, pharmacology and astrology of the Middle Ages: a compilation of secret texts used by mystics and alchemists, accompanied by a secret and concise scientific lexicon) ; book by Gustav Wilhelm Gessmann (1860-1924).

Cryptography. Just like the grimoires of Solomonic or Faustian magic, the grimoires and manuscripts about Alchemy contained many odds symbols, sigils and other glyphs. It is important to know that many alchemists were persecuted, and accused of heresy and sometimes even witchcraft by the Church!

For that reason, many alchemists (certainly) choosed to encrypt their works, so if it fell into the wrong hands, it could not be interpreted, and the content of the text would remain indecipherable, for anyone who did not know the real meaning of each of the alchemical symbols drawn in the grimoire.

There are also similarities between many Alchemical symbols and many Faustian magical scriptures. There was a great interest in the study of Kabbalah and Alchemy in Germanic countries, from  XVIth to XVIIIth century. This work is a perfect example.

It is also interesting to note that the Alchemical tradition includes many elements from the Kabbalistic teachings.

Here are some plates from the book that describe such symbols.  the book includes 122 plates or Tafeln.



La bibliothèque Herzogin Anna Amalia de Weimar, en Allemagne, possède un bien curieux livre..

Ce post porte sur l'ouvrage intitulé: Die Geheimsymbole der Alchymie, Arzneikunde und Astrologie des Mittelalters : eine Zusammenstellung der von den Mystikern und Alchymisten gebrauchten geheimen Zeichenschrift, nebst einem kurzgefaßten geheimwissenschaftlichen Lexikon (Les symboles secrets de l'alchimie, de la pharmacologie et de l'astrologie du Moyen Âge: une compilation de textes secrets utilisés par les mystiques et les alchimistes, accompagnée d'un lexique scientifique secret et concis); ouvrage de Gustav Wilhelm Gessmann (1860-1924).

Cryptographie. Tout comme les grimoires de magie Salomonienne ou Faustienne; les grimoires et autres manuscrits traitant d'alchimie contenaient de nombreux symboles étranges, sigils et autres glyphes.. Il faut savoir que tout comme beaucoup de magiciens, un grand nombre d'alchimistes de l'époque furent persécutés, accusés par l'Église d'hérésie et parfois même de sorcellerie !

C'est pourquoi, un grand nombre d'alchimistes décidèrent (certainement) de coder leurs travaux; ainsi ces derniers (s'ils venaient à tomber entre de mauvaises mains), ne pourraient être interprété et le contenu du texte demeurerait ainsi indéchiffrable pour quiconque ne connaîtrait la réelle signification de chacun des symboles alchimiques dessinés dans le grimoire..

On notera aussi plusieurs similarités entre de nombreux symboles alchimiques (dans le présent ouvrage et dans bien d'autres) avec plusieurs textes de magie Faustienne. Dans la mesure ou la plupart des textes Faustien sont d'origine Germanique, on ne s'étonnera pas alors de ce fait, car il y eu du XVIè au XVIII siècle un très grand intérêt dans les pays germanique pour l'étude de la Kabbale et de l'Alchimie. Cet ouvrage en est un parfait exemple (pour ce qui est du domaine de l'alchimie).

Il est aussi intéressant de noter que la tradition des enseignements de l'alchimie (à travers plusieurs grimoires et autres livres imprimés) comprends de nombreux éléments provenant des enseignements kabbalistiques..

Voici quelques planches de l'ouvrage qui décrit de magnifiques symboles. Pour beaucoup d'entre eux leur signification est donnée en Allemand, en Latin, en Français, en Espagnol et en Italien ! L'ouvrage compte 122 Planches ou Tafeln.














[SOURCES]

Digitale Sammlungen der Herzogin Anna Amalia bibliothek.
Private Collection.