Alphabet und aller art Characteren, so niemals von Anbegin der Welt, bey allen Nationen..

✠ Post in  French / Post en Français ✠

[Ger] Alphabet und aller art characteren, so niemals von Anbegin der Welt, bey allen Nationen, in allerlen Sprachen, im Brauch gewesen ausz vielen autoribus mit fleisz zusammen gezogen. Kunstlich in Kupffer gestochen, und von Neuwem an Taggeben, durch Joh. Theodorum, und Joh. Israel von Bry, gebruder. Franckfurt, 1596. 

[Fr] Alphabets et caractères de toutes sortes, depuis le début du monde, dans toutes les nations, dans toutes les langues, dont les coutumes ont été rassemblées à partir de nombreux auteurs, compilés ensembles et mis à jour par Joh. Théodorum et par Joh. Israel de Bry, frères. Francfort, 1596.


Jean-Théodore de Bry (fils de Théodore de Bry), né en 1561 à Strasbourg et mort le 31 janvier 1623 à Francfort-sur-le-Main, En 1609, Jean-Théodore de Bry s'installe à Oppenheim où il est cité comme « Buchhändler zu Oppenheim ».

Il est connu, ainsi que son père Théodore de Bry (1528-1598), par plusieurs publications, notamment une collection de Grands et Petits voyages.

Il a édité avec son frère Jean-Israël et son père Théodore de Bry plusieurs recueils d'alphabets, latins ou orientaux, tel le 'Alphabeta et characteres' publié en 1596. Ce manuscrit revendique de tracer tous les alphabets en usage dans les divers peuples du monde. Les alphabets latins furent tracés d'après les modèles de Corneille Agrippa et Baptiste Palatin.

Son frère Jean Israël reste à Francfort, où il meurt peu après. En décembre 1609 son beau-fils, Lucas Jennis, qui avait appris à graver chez de Bry, déménage également à Oppenheim, à l'âge de 19 ans.

Avec son gendre Matthäus Merian, il a illustré divers ouvrages ésotériques, alchimiques, rosicruciens : les 200 gravures de Utriusque cosmi historia de Robert Fludd (1616-1627), les 50 planches de Atalanta fugiens de Michael Maier (1618).

Extrait de l'oeuvre intitulée 'Alphabet und aller art Characteren..' publiée par Jean-Théodore de Bry à Francfort en 1596.

Une version de l'ouvrage original est consultable gratuitement en ligne ici > LIEN.

Notez que Jean-Théodore de Bry fût le graveur (sur Cuivre) du célèbre Calendrier Magique !